Au Bal Des Crânes Dingues

by L'Arène des Sans Godasses

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €10 EUR

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
02:46
8.
03:45
9.
10.
11.

about

Il aura fallu un an et demi pour orienter musicalement ce qui nous semblait une évidence dans le piano voix.

Aussi sommes-nous 'on n'peut plus' heureux de te présenter le "Bal des Crânes Dingues", dernier album de l'Arène des Sans Godasses.

Pourquoi ne pas s'être contenté d'un enregistrement live? Parce que nous aimons la face créative du travail de studio, que nous pouvons y inviter les amis vers ce voyage que procure la production d'un disque. Aussi parce qu'à reprendre ainsi l'ouvrage, on en retire une richesse, une couleur, que nous aimons partager.

Que dire aujourd'hui du prix d'une chanson? Vaut-elle sincèrement moins cher qu'un Mars que l'on se paye pour se remonter le moral? La dématérialisation de la musique nous permet de vous proposer l'album à un prix plutôt raisonnable, n'est-il pas ?
D'accord, la crise est passée par là ! Aussi, même si nous n'avons compté ni notre temps, ni notre énergie pour achever cet album, vous pouvez toujours l'écouter sur cette page en attendant que les jours meilleurs reviennent... "On n'est pas des chiens tout de même !"

Pour les amoureux du support physique, le digipack vous est également proposé.

Bonne écoute ! On espère vous donner du plaisir !

Et on vous embrasse très fort entre les orteils !

L'Arène des sans Godasses

credits

released August 20, 2011

Texte: Sébastien Lemoine
Musique: Alexis Dendiével

Avec :
Jean-Baptiste Affagard: Guitare électrique
Hassan Aït Chattou: Percussions acoustiques
Guillaume Defrance: Basse
Alexis Dendiével: Piano, Keyboards, programmation, traversière, ajouts guitares, choeurs
Joachim Dendiével: Saxophone soprano
Elsa Destercke: Ukulele
Sébastien Guillaume: Violon
Benoît Legrand: Guitare électrique
Sébastien Lemoine: Chant
Sabrina Prouet: Deuxième voix

Arrangements: Alexis Dendiével & Sébastien Lemoine
Réalisation: Alexis Dendiével
Mix & Master: Yves Bouvard & Alexis Dendiével

Production VXLRecords 2011

Crédits photo : Thierry Perier
Infographie : D-GDf Média

tags

license

all rights reserved

about

L'Arène des Sans Godasses Le Havre, France

L'Arène des sans Godasses est à la fois une formation virtuelle composée de musiciens de divers horizons et un groupe qui s'exprime sur scène avec une dominante piano-voix. En s'inscrivant dans la chanson française avec des compos originales, les Sans Godasses explorent de nombreux styles entre swing, valse, jazz et java avec une dose d'énergie qui les classe dans la sphère des musiques actuelles. ... more

contact / help

Contact L'Arène des Sans Godasses

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: L'Ange Salaud
L’ange salaud


Refrain

Cupidon fait des siennes
Derrière ses persiennes fermées
A croire qu’il est manchot
Ce petit ange salaud

Et sous ses ailes maquillées
Fleurissent nos poisons d’amour
Nos poussières d’anges fatiguées
De guetter les flèches en retour

Il reste la plume et mon encre
Pour écrire un vibrant haro
Les rires résonnent en son ventre
Et pleur mon ami Pierrot.

Ref :

Sinbad… en marin déchu
Ne reviendra pas si indemne
Des mots ont péri sous son cul
Peut-être des 1000 « je t’aime ».

Il nous reste à saisir au vol
Nos idées folles et nos envies
Et sous l’étreinte de nos vies
A qui s’y pique, à qui s’y colle

Ref :

Clapots, tempêtes et ouragans
Cupidon n’a pas mis de gants
Au loin, la lune nous sourit
Et serre les dents comme c’est permis.

Jamais on ne se soumettra
Aux piqûres de cet ange morose
Nos bras suffisent et pour tout dire
C’est sur tes yeux que je repose.

Ref

Cours petit Cupidon fébrile
Petit con et petit « qu’on soigne »
Pour croire en la saveur futile
De l’amour qui ressemble au bagne.

Si mes yeux baignent aujourd’hui
Dans un fatras incandescent
Je n’accorde plus de mépris
A tous les équarrisseurs d’anges.
Track Name: Au Bal Des Crânes Dingues
Au bal des crânes dingues

Mes rêves ont un silence
Aux cymbales d’un vacarme
Incessant sous la gorge
Encore si tu t’en vas
Je vague à l’arme blanche
Je gémis quand tu penches
Tes « veux-tu en voilà »
Ton envol sur les hanches.

Au bal des crânes dingues
J’me suis paumé dans un bastringue
Un feu-follet se maquillait
Un miroir posé sur le zinc
J’ai commencé par enfiler
Des perles dans l’estaminet
Puis j’ai eu l’envie sur les lèvres
Comme l’espoir d’en terminer.

D’enterrer l’Amor une fois
Pour toutes et tenter le voyage
Pour tout vous dire j’ai dans les yeux
Une poussière de son paysage.
J’me plais à dire « comme c’est sauvage
Et c’est si bon de gambader
Tout seul sur son petit nuage
Et provoquer une embardée.

Trouver le sol un peu trop mou
Mériter mieux pour faire son trou
Merde à la terre, Merde tout court
J’ai envie de mordre et c’est tout.
Tiens ! Un pantin se débine
S’est balancé dans les ravines
Mais dis-moi quand tu dors la nuit
Pense-tu encore à ton ennui.

Mes rêves ont un silence
Aux cymbales d’un vacarme
Incessant sous la gorge
Encore si tu t’en vas

Au bal des crânes dingues
On a tout vu comme je me flingue
La tête collée entre les mains
Et une lame dans la carlingue.
Une gueule plantée sans regard
Sur les quais d’un aérogare
Un geste tendre pour appuyer
L’ombre d’un dernier au-revoir

Un geste tendre pour appuyer
Sur la gâchette et sur les tempes
S’offrir une dernière lampée
Sur le pouce et lâcher la rampe.
Je te donne la liberté
Je te donne mon dernier souffle
Je m’interdis de t’étouffer
De contribuer à ton barouf

Je laisse au vent ma joie
De toi, je garde la loi du cœur
Un p’tit penchant pour ton bonheur
Et puis Champagne ! Parce que j’y tiens
Tiens ! Un pantin se débine
Se fourre la gueule dans la bibine
Ecrit son bal des crânes dingues
Comme pour cracher dans les latrines.

Mes rêves ont un silence
Aux cymbales d’un vacarme
Incessant sous la gorge
Encore si tu t’en vas
Track Name: Les P'tits culs
Les p’tits culs

Les p’tits culs sont à la terre
Ce que les étoiles sont au ciel
On n’voit qu’eux et ce qui m’atterre
C’est qu’ils sont mieux près du soleil
Quand ils se tournent, on perd le Nord
Quand ils remuent, c’est dans l’effort
Mais au p’tit cul, la chance
Sourit évidemment.

Les p’tits culs sont si mignons
Qu’ils en seraient presque effrayants
Sous leurs culottes et leurs jupons
Ils me paraissent rebondissants
Quand ils sont faux, ils sont fuyants
Quand ils ont l’feu, ils sont brillants
Oui, au p’tit cul la chance
Sourit évidemment.

Les p’tits culs sont consentants
A se poser de temps en temps
Sur une chaise de terrasse
Ils repartent sans laisser de traces.
Quand ils sont drôles, ils s’tapent par terre
Quand ils se frôlent, ils n’sont plus drôles
Oui, au p’tit cul la chance
Ne se partage pas vraiment

Les p’tits culs sont débordés
Je dirais même très très d’mandés
C’est un combat au quotidien
De ne pas tomber sur le sien.
Quand ils se ratent, ils sont cul-de-jatte
Il s e rattrapent dans un cul-de-sac
Oui, au p’tit cul la chance
SE résume à ses avances !
Track Name: Le Bourreau De Sa Reine
LE BOURREAU DE SA REINE

Je suis le bourreau de sa reine
Je lacère, je triture,
Je souris quand je torture.
J’aime bien quand agonisent les miens.
Quand dans la torsion
J’émets une érection
Ça paraît ridicule
Et pourtant j’éja…

… mais fait de mal à une mouche.
La reine les aime bien surtout les moins farouches.
Quand sur le bord du verre
L’insecte délétère
Se nourrit au vin rouge.

Je suis le bourreau de sa reine.
Je les pends, Je les fouette.
Et je leur coupe la tête.
J’aime bien quand agonisent les miens.
La décapitation
Stimule une érection
Quand la tête articule
Et bien là, j’éja…

… mais fait de mal à une mouche
La reine les aime bien surtout les moins farouches.
Quand sur le bord du verre
L’insecte délétère
Se nourrit au vin rouge.

Je suis le bourreau de sa reine.
C’est à moi de décider
La dernière heure du condamné.
J’aime bien quand agonisent les miens.
Lors de la pendaison
J’ai comme une érection
Quand l’âme capitule
Et bien là, j’éja…

…mais fait de mal à une mouche
La reine les aime bien surtout les moins farouches.
Quand sur le bord du verre
L’insecte délétère
Se nourrit au vin rouge.
Je suis le bourreau de sa reine
Il arrive de temps en temps
Qu’elle me prenne pour amant
Et elle aime quand mon fouet la flagelle
Mais cette flagellation
Me coupe l’érection
J’ai l’air d’un ridicule
Surtout quand je l’em…

…pêche de réveiller les mouches
La reine les aime bien surtout les moins farouches.
Quand sur le bord du verre
L’insecte délétère
Se nourrit au vin rouge.

Je suis le bourreau de sa reine
Je n’ai pas faim du plaisir,
Je raffole de voir souffrir
J’aime bien quand agonisent les miens.
La douce fellation
Me file des boutons
Si l’ogre gesticule
Il faut que je l’em…

…pêche de réveiller les mouches
La reine les aime bien surtout les moins farouches.
Quand sur le bord du verre
L’insecte délétère
Se nourrit au vin rouge.

Je suis le bourreau de sa reine
J’ai horreur de ses caresses
Je préfèrerai l’ivresse
De mes mains si j’étrangle les humains
Le missionnaire
Me file de l’urticaire
Le 69 annule
Son vœu que je l’em…

…pêche de réveiller les mouches.
La reine les aime bien
Surtout les moins farouches
Quand sur le bord du verre l’insecte délétère
Se nourrit au vin rouge.
Track Name: Le Temps De Penser
Le temps de penser

La ville est triste
Les trottoirs vomissent
Leur bile
Sous le nez des réverbères.
Les automobilistes
Qui passent d’effacent
Entre les essuie-glaces
Et ne regardent pas derrière.
Le pavé brille, il est froid
Comme un macchabée
Mais il quadrille la ville
Pour donner le sens de marcher.

Marcher ! Une belle occupation
Pour apprécier le temps
Et avoir l’impression
De l’arrêter… quelques instants !

Les couloirs sont sales
Jusque l’escalier
La peinture écaillée
Tombe à chaque marche.
J’habite un studio modeste
Pas loin du centre ville
Mais, déjà, il y a un grand vide
Lorsque j’ôte ma veste.
J’allume une cigarette
J’en pends une bonne bouffée
A me faire tourner la tête
Presque au point de m’étouffer.

M’étouffer ! Une belle introversion
Pour apprécier le temps
Et avoir l’impression
De l’arrêter… quelques instants !

La pluie s’est arrêtée
Je pars travailler
Sans entendre vraiment
Les oiseaux qui chantent.
C’est marrant comme on regrette soudain
Les trottoirs vides de la veille
Quand cette ville s’éveille
Elle vous ramène un quotidien.
Je me mets au gratin
Sans trop savoir pourquoi
Je pense qu’un beau matin
Je m’arrêterais de penser
Mais quand ?

Quand ? Une jolie question
Pour apprécier le temps
Et avoir l’impression
De l’arrêter… quelques instants !
Track Name: Bise Et Bona Note
Bises en bona note (Salut à Christophe M.)

Refrain
Bises et bona note, Bellissima, c’est noté
Je ne retrouve plus les mots : « Tous des poivrots, ces musikos !»

Bises et bona note. Bellissima c’est noté
Sur le verbe et les mots je ne rajoute rien du tout.


Permettez--moi Madame
De m’présenter sur votre ligne.
Je glisse comme une peau d’banane
Sur votre combiné mobile.
Des mots j’en ai trop
Plus que de forfait, je l’avoue
Aussi, je m’adresse à vous
Par SMS… c’est peu banal !

Je rentre de soirée
Il est bien tard, je vous l’accorde
Mais j’ai tordu trois au six cordes
Dans une salle de cabaret
Je suis un peu trop fait
Ca c’est sûr, ça fait partie
Du métier de casse-pieds
J’en prendrai un dans la figure.

Refrain

Pardonnez-moi si vous
N’êtes pas seule et si
Je me permets de déranger
Dans cet état d’ébriété.
J’ai honte et pourtant
Je suis sûr de n’pas penser
A votre jolie paire de fesses
Quant je me tape un SMS

Excusez de ma part
Le compagnon de votre nuit
S’il est artiste je crois
Qu’il comprendra mon âme triste.
Mais dans le cas contraire
Dîtes-lui que c’est de l’intox
Que je n’voudrais pas le vexer
Surtout s’il est champion de boxe.

Refrain

J’ai sensiblement forcé
La dose vous le savez
Des ballons j’en ai vu passer
Un certain nombre.
J’ai l’œil du sombre héros
Il paraît qu’ça m’colle à la peau
J’ai l’alcool bon, un peu trop bon
Et je n’pense pas tout c’que je dis.

Ca m’donne un élan morose
Un petit brin de fantaisie
Une grande folie amoureuse
Et une haleine pas trop jolie.
Je comprendrais sûrement
Que vous me mettiez en tourment
Mais dans l’métier du Cabaret
On doit savoir se prendre un vent.

Refrain

Il est tard à présent
J’ai la paupière qui se disloque
Il paraît qu’au croissant de lune
Les crapauds pleurent de solitude.
Je dormirais sans cesse
Si un jour j’ne devais plus
Songer à votre paire de fesses
Et l’envoyer par SMS.

Bonne nuit et… Santé !
Je prends un dernier verre
Je le lève et je porte un toast
A tous les poivrots de la terre.
Il faut savoir aussi
Être un alcoolo solidaire
Même s’il est dur d’être précis
Quand je pense à votre derrière.

Refrain
Track Name: Rassure Moi
Rassure-moi !

Y’a quelque chose qui veut sortir
Une boule coincée dans la gorge
Vient me gâcher tout le plaisir
De penser à toi mon ange…
Ça m’étonne que tu sois partie
Faire la bringue en bord de mer
Au bras d’un marin converti
A ton sourire et tes manières.

Refrain :

Tes lèvres attendrissantes
Me paraissent encore hésitantes
Rassure-moi !
Dis-moi des mots sincères
Sans jouer avec mes nerfs…
Rassure-moi !

Ça fait deux heures que t’es partie
Et tu me manques déjà
Est-ce que cela fait partie
Des effets de ma ganja.
Je goûte au silence que tu laisses
Adolescente patronnesse
J’appuie la mauvaise détente
Et je dévale sur cette pente.

Refrain :

Tes lèvres attendrissantes
Me paraissent encore hésitantes
Rassure-moi !
Dis-moi des mots sincères
Sans jouer avec mes nerfs…
Rassure-moi !

Je ne peux plus me contenter
Des empreintes salées
Insinuées dans les fibres
Des draps devenus libres
C’est sur ton sourire que je bande
Ma belle indispensable
Entre tes jambes je demande
Un amour véritable.

Refrain :

Tes lèvres attendrissantes
Me paraissent encore hésitantes
Rassure-moi !
Dis-moi des mots sincères
Sans jouer avec mes nerfs…
Rassure-moi !

Y’a quelque chose qui veut sortir
Une boule coincée dans la gorge
Te ramène à mon souvenir
Un regard un peu étrange
Ça me ficelle l’estomac
Ça m’asphyxie tous les poumons
Ça me donne même de l’eczéma
Quand j’en parle tout haut…

Refrain :

Tes lèvres attendrissantes
Me paraissent encore hésitantes
Rassure-moi !
Dis-moi des mots sincères
Sans jouer avec mes nerfs
Rassure-moi !!!!!
Track Name: Anisette
L’anisette

Oh ma baby
Tu vois je rentre tard
Tu vois je rentre seul
Avec ma guitare
Oh ma baby, pourquoi tu bois du noir ?

De toutes les cannettes
C’est bien toi et de loin
Que j’aime en cachette
Décapsuler dans un coin
Oh my midinette
J’imagine un été
Duo à Saint Tropez
Le cul dans la croisette.

Oh my baby
Tu sens la nicotine
Où se mêle un parfum
De pur jamaïcain.
Oh my baby, pourquoi tu broie du noir ?

Tu sais je t’envie
Ma jolie junkie
De courir dans les herbes
Folles et voler dans les airs.
Oh my midinette
J’imagine un été
Duo à Saint Tropez
Le nez dans l’anisette

Oh my baby
Tu te fous en pétard
Dis-moi si j’ai raté
Un épisode à ton histoire
Oh my baby, pourquoi tes yeux sont noirs ?

Tu sais mon amazone
Je n’aime pas la bagarre
Retire la couche d’ozone
Que tu traînes dans le regard
Oh my midinette
J’imagine un été
Duo à Saint Tropez
Les pieds dans l’épuisette.
Track Name: Les Imperfections
LES IMPERFECTIONS

Refrain : J'aime ta peau blanche
Tes seins tous boudinés
J'aime ta peau d'orange
Et tes cheveux bouclés.
J'aime tes poignées
D'amour je me ferais
Damné ; et d'années en années,
Je les attraperais.

J'aime tant les imperfections de ton corps
Toutes ces convexes qui te donnent des complexes.
Que je prends pour l'ironie du sort
Quand je te vois planquer ton sexe.

Je n'explique pas mes penchants
Pour tout ce que tu détestes
En toi sur le moment
Tes p'tits sourires et tes grands gestes.

Refrain

J'aime tant aller dîner avec
Tous ces défauts qui te puent au bec
Et qui me mettent en appétit,
Moi le p'tit con qui te tient compagnie.

On est que deux sur Terre
Quand tu es dans mes bras
J'ai presqu'envie de faire
Une overdose de tout c'qui t'va pas.

Refrain

Je ne mesure même plus la chance
Que j'ai de t'emballer
C'était moins sûr qu'une évidence
Qu'on danse sur nos baisers.

J'veux bien qu'on oublie d'en parler
Mais n'me demande pas d'fermer
Les yeux quand ils s'adressent
Au coeur et à tous le reste !

Refrain
Track Name: Onirique Ironie
ONIRIQUE IRONIE

J’ai fait un troublant voyage
Sur le dos de ton cul… hier
J’ai bu, j’ai beau me défendre
T’as répondu : « t’as plus qu’à t’les pendre ! »

Petite espiègle manie
Quant dans ton lit je rentre tout plein
Complètement saoul ma mie
Tu me réponds : « Où vas-tu l’ami ! »

Je vais à la recherche de tendresse sur tes fesses
Je m’étale et mon ivresse en pétale
Me joue un petit tour quand tu veux m’imposer
De retirer mes chaussettes sales.

Je pensais pouvoir me détendre
Poser ma joue sur ton cul… hier
Je pensais pouvoir te surprendre
J’t’ai marché dessus… pour trouver la lumière

Y’a bien plus romantique comme entrée en matière
Mais y’a pas moins épique pour te plaire
Et malgré mon délire, tu n’as pas ton pareil
Pour me dire : « Tu peux t’la mettre sur l’oreille ! »

Je voulais te montrer Mon côté tendre et
M’étendre sur ton cul… hier
Tu n’as pas su répondre mais tu as su me dire :
« Si tu veux, tu touches avec tes yeux ! ».

J’ai fait un troublant voyage
Sur le dos de ton cul… hier.
Car j’ai rêvé que l’on s’aimait ma mie
C’est bien une belle onirique ironie.
Track Name: Un Verre De Porto
Le verre de porto

On aurait cru effacer de nos peaux
Nos pauvres cœurs tatoués
Remplis comme des éponges
Et tenter un plongeon dans un grand verre de vin
En vain, faire des songes et t’emmener au loin.

Au loin où peu m’importe
Là où les vents nous emportent
Sur une île en compagnie
De clopinants cloportes
Une nuit dans un nid
Une lune endormie
Un bordel à minuit
Des plombs que l’on exhorte.

Refrain

J’ai bien aimé nos matins fatigués
L’ivresse de nos sangs
Fondus comme un atome
Une perle soufflée sur nos doux hématomes.
Et nos rêves essouflés
Dans un verre de porto.

On aurait cru parfois se prendre au mot
Echanger nos dessous et tous ces noms d’oiseaux
Essayer de courir toujours da ns le même sens
Et surprendre l’ennui dans des draps d’insolence.

On se verrait toucher du bout des doigts
La dentelle frileuse sur l’ombre d’un adieu
L’orgue et le violoncelle unis pour tes beaux yeux
Les bouts de la ficelle accordés au Bon Dieu.

Refrain

On aurait cru, sûr, à force d’y croire
On aurait pu parler aux « mon joli miroir »
Et rire de nos farces ou pire, petite garce
Inventer un empire de flammes et de glace.

On aurait senti le souffle fadasse
Nos lambeaux innocents sur des reliures de strass
On aurait fini par se lasser et puis par…
Tir sans mégoter, sans laisser une trace.

Refrain